Git

Un serveur Git

Installation

aptitude install git-core

Création/Initialisation d'un dépôt

Il y a certainement mieux pour initialiser mais bon. Voilà une méthode de A-Z d'initialisation d'un nouveau repos :

  • En local sur un client :
mkdir mon_projet
cd mon_projet
git init
  • Ensuite on y met nos premiers fichiers :
touch README
  • On fait notre premier ajout/commit :
git add .
git commit
  • Ensuite on le clone au format bare :
cd ..
git clone --bare monprojet monprojet.git
  • Ensuite on met notre clone sur un serveur public :
scp -r monprojet.git/ user@srv:public_git/monprojet.git/
  • On peut ensuite faire un clone du projet en local :
git clone ssh://user@srv/home/user/public_git/monprojet.git monprojet_local
  • On peut maintenant utiliser ce clone normalement : add, commit, push, …

Mise en place d'un accès via git-daemon

  • Éditer le fichier /etc/inetd.conf et ajouter la ligne suivante :
git     stream  tcp4    nowait  root    /usr/bin/git-daemon -- --inetd --syslog --verbose --export-all --base-path=[BASE] --timeout=60 --user-path=public_git
  • [BASE] : le chemin de base de l'accès = la racine des urls d'accès
    • Exemple:
      • URL :
git://srv/toto
  • [BASE] : /home
  • Alors la racine du repos sera /home/toto
  • –user-path : Le dossier dans les homes des utilisateurs qui seront partagé grâce à une URL en ~user (ici ~toto = $HOME/public_git)
  • Restart openbsd-inetd : /etc/init.d/openbsd-inetd restart

Avec git-daemon-run

  • Installer le paquet git-daemon-run :
    apt-get install git-daemon-run
  • Editer le fichier de lancement du daemon : /etc/sv/git-daemon/run
  • Exemple d'une configuration avec un utilisateur git :
    #!/bin/sh
    exec 2>&1
    echo 'git-daemon starting.'
    exec chpst -ugit \
      "$(git --exec-path)"/git-daemon --verbose --reuseaddr --export-all --enable=receive-pack \
        --base-path=/home/git /home/git

Pour contrôler le service :

  • Démarrage :
    sv start git-daemon
  • Arrêt :
    sv stop git-daemon
  • Redémarrage :
    sv restart git-daemon

Suivie des logs dans le fichier : /var/log/git-daemon/current

Accès au serveur

Renseigner son profil git

git config --global user.email "user@email.com"
git config --global user.name "User Name"

Remarque : Les infos sont stockées dans ˜/.gitconfig

Clone

  • Via protocole Git :
    git clone git://srv/~toto/monprojet monprojet_local
  • Via SSH :
    git clone ssh://toto@srv/home/toto/public_git/monprojet monprojet_local

monprojet_local : Chemin local du repo

Track d'une branche distante

git checkout -b prod origin/prod

Utilisation courante

  • Connaitre le statut des fichiers modifié/ajouté/supprimé :
    git status
  • Ajouter un nouveau fichier :
    git add file1 file2 ...
  • Supprimer un fichier :
    git rm file1
  • Bouger/renomer un fichier :
    git mv file-old file-new
  • Commiter (local) :
    git commit [-a]
  • Envoyer ses commits sur le serveur remote :
    git push
  • Récupérer les derniers commits des autres dans son repos :
    git pull
  • Modifier le dernier commit (non propagé) :
  1. Faire le modification souhaité et les ajouter avec la commande git add
  2. Commiter en modifiant le dernier commit :
    git commit --amend
  • Supprimer le dernier commit (en conservant les modifications) :
    git reset HEAD^

Remarque : C'est la même chose qu'un git fetch puis un git merge

  • Voir la liste des commits :
    git log

Remarque : On peut rajouter un nom de fichier pour voir seulement les commits impactant ce fichier.

  • Générer des patchs à partir de vos commits :
    • repérer dans git log l'ID du commit précédent le(s) commit(s) pour lesquel vous souhaitez générer les patchs
    • lancer la commande suivante :
      git format-patch [ID commit précédent]
  • Appliquer un patch sans comiter :
    git apply [patch]
  • Appliquer un patch et le comiter avec les informations fournis dans celui-ci :
    git am --signoff -k < [patch]

Remarques :

  • le paramètre –signoff permet d'ajouter une ligne Signed-off-by: dans le message du commit avec vos informations.
  • le paramètre -k permet de conserver les éventuels flag présent dans le message de commit (infos entre crochets)